Un week end riche en émotion pour les adeptes de boxe anglaise. Ce samedi 18 février 2017 avait lieu les finales du Championnat de France Sénior de boxe amateur au Petit Palais des Sports de Toulouse. Parmi les différents combattants, futurs espoirs de l’équipe de France, l’Asm omnisports section boxe anglaise était fière de présenter un de ses plus jeune talent : Nahim Malik.

Malik Nahim, le clermontois champion de France !

Le jeune licencié du club clermontois, était opposé dans la catégorie poids mouche (52 kilos) à Julien Billard originaire de Saint-Quentin et benjamin de la célèbre fratrie Thomas-Fresnois (ce qui représente plus de 30 titres entre les 5 frères). Malgré le prestigieux historique sportif de la famille de Julien Billard, Malik Nahim était le grand favori de ce combat.

« Techniquement et physiquement, il sait tout faire; boxeur vif et longiligne, Nahim est le numéro un de la catégorie », quelques mots de présentation venant de la bouche des commentateurs de France Télévision pour le jeune espoir clermontois qui fut rapidement maitre du combat. Une opposition de style assez flagrante, l’asemiste n’hésitait pas à rentrer dans son adversaire, qui, ancien lutteur, envoyait tout de même quelques coups puissants au clermontois.

Sur les conseils de son coach Christian Merle, Malik Nahim prend l’ascendant sur son adversaire durant le second et troisième round, faisant ainsi parler sa vivacité, sa technicité et son expérience.

Résultat sans appel: Malik Nahim vainqueur, à l’unanimité.

Tous d’un futur grand !

Quelques mois après avoir glâné une place de dauphin aux championnats du monde universitaire, Malik Nahim marche sur les traces des plus grands, avec en plus une maturité et une lucidité rare, déclarant à l’issu du combat aux micros de France Télévision: « … on a la chance d’être super bien encadrés par nos entraineurs, que ce soit dans mon club de l’ASM ou au sein de l’INSEP, on ne peut donc que progresser. Cette victoire était un objectif majeur, c’est une nouvelle étape de franchie, et à court terme nous allons continuer à travailler… ».

Les Jeux Olympiques de Tokyo en ligne de mire? Si le jeune asemiste continu sur cette route, il pourrait être sans aucun doute la révélation en 2020.

Crédits images : Patrick Urvoy

Imprimer