Le documentaire « Au cœur de la fédération » est proposé par la société Kinic, accompagné du président du comité d’Auvergne de boxe, Lahcen Mahha. C’est un documentaire, dont l’objectif est de présenter l’organisation de la fédération française de boxe, par le biais du président de la fédération, André Martin.

Le documentaire a lieu dans les locaux de la fédération française de boxe, dans la tour Essor à Pantin (à côté de Paris). André Martin, le président, fait visiter au grand public les bureaux de la fédération.

Vous pouvez également y découvrir un commentaire du directeur technique national Kévinn Rabaud. Ce dernier explique notamment son rôle au sein de la fédération, comprenant entre autre la politique de développement et de formation des jeunes à la boxe. Il évoque également la création de la ligue professionnelle de boxe qui a pour finalité de permettre aux boxeurs professionnels de vivre de la boxe.

Vient ensuite l’intervention de Jean-Baptiste Marsaud, le responsable de communication à la fédération française de boxe. Il s’occupe de la mise en avant des boxeurs et de la boxe en général. Il décrit les moyens mis en place pour la communication de la boxe. Cela passe par plusieurs supports comme le mensuel France Boxe, le site internet de la fédération, les réseaux sociaux… Le marketing est également en développement, même si Jean-Baptiste Marsaud concède qu’il est moins sollicité, faute de personnel. Il évoque aussi le projet Défi boxe qui cherche à solliciter des publics cibles, pour qu’au final la boxe s’intègre à la société entière.

Le documentaire se termine avec l’entrevue du président de la fédération française de boxe André Martin qui revient sur son mandat à la présidence de la fédération. Il évoque notamment l’évolution de la boxe en France depuis qu’il est en place, ainsi que les objectifs qu’il a atteint (l’augmentation du nombre de licenciés, en cherchant à aider les comités régionaux sur le plan financier…). André Martin entrevoit aussi de se représenter aux élections de 2017, considérant qu’il y a encore du travail à réaliser. Il mentionne ses objectifs futurs et cherche des solutions pour donner plus de notoriété aux boxeurs, grâce à la ligue professionnelle de boxe. A travers ce documentaire il cherche également à montrer que la fédération est ouverte à tous.

Imprimer